. .

 | 
 

 structures extra hospitalires

         
Admin
Admin
avatar

: 159
: 45
: 19/10/2007


:

: structures extra hospitalires    5 - 18:30

a- structures extra hospitalires :

en gnrale ce sont des structures sanitaires dont ( sous secteurs , polyclinique, salles de soins ) do lorganisation des consultation et des contrles post opratoires par exemples seront assures dans ces structures comme la secrtaire mdicale fait partie de lquipe soignante trouvera sa place dans ce milieu, la ! Ou elle va crer un service multi de disciplinaire.
Tel que : - service daccueil
- // des sous direction administratives.
- // de suivie
- // dorientation.
- // de tlcommunication ..Etc.
Chaque jour ces structures sont la disposition du malades, ceux qui ont des contrles ou ceux que se prsentent pour la premire fois, le rle de secrtaire mdicale est ncessaire envers ces patientes.
Tous les patients se prsentent la consultation pour la premire fois avec des lettres dorientation surtout pour les consultations dun spcialiste.
Le rle de la secrtaire mdicale dans laccueil et lorientation de ces derniers ainsi que coordination si ncessaire doit tre assure.
Par fois les rendez vous se font par le mdecin spcialiste traitant lui-mme soit par linfirmire qui aide le spcialiste, et par fois la secrtaire elle-mme soccupe des RDV et ouvre un dossier administratif (dtat civile) aprs recueil des renseignements qui juge utiles pour le malade.
Le jour de consultation le mdecin dcide et donne son avis.
Soit lhospitalisation la secrtaire mdicale oriente le patient vers lHpital.
Soit le mdecin prescrit une mditation traitement linfirmier est mieux plac.
b- dans les structures hospitalires (Hpital) :
Lhpital constitue la phase finale pour la prise en charge du patient, que ce soit dans le cadre dhospitalisation (admission) normal ou en urgence, chaque une des ces deux situations le secrtaire mdicale des rles diffrents sans oublier qui ils existent des points communs.
1/ dans le cadres durgence : une fois la victime (patient, malade) se prsente au pavillon des urgences (PU) avec ou sans accompagnateurs (parent, amis, protection civil) le droit un accueil et linstallation selon la gravites des lsions dont il prsente. La secrtaire mdical: doit participer laccueil par fois elle se trouve la premire accueillir cette victime, elle veille a la prparation du dossier du malade pour recueil des renseignements administratifs (tat civil) chose que facilitera ladmission de cette dernire sil y a lieu et faire la coordination avec diffrents services quelle juge utiles par fois, elle intervient au niveau du plan (orsec) organisation des secours.
2/Dans le cadre dadmission normale :dans la plus pars des cas, ces patients ne posent aucun problme de renseignement vue le temps suffisant et les pathologies qui prsentent ces patients, se prsent normalement au service dadmission (bureau dentre) ou il sera pris en charge convenablement pour lquipe (secrtaire mdical, assistant, informaticien) dont ils exigent dHospitalisation, cette dernire doit port le nom et prnom, lage, sexe, service dHospitalisation et la signature ainsi que la griffe du partition traitant le patient doit bnficier des documents suivants :
bulletin dadmission (dHospitalisation) du patient par fois pour le garde malade si ncessaire.
fiche navette
rsum standard de sortie
ces document ont une grande valeur pour le malade et pour ladministration partir de la , on assureront la scurit administrative du patient vis--vis de son employeur et la caisse dassurance dont il est assur par le bulletin de sjour, une fois le patient est admis au service concern la S.M veille lentretien du dossier administratif de ce dernier (malade) durant son Hospitalisation, comme elle peut jouer le rle de coordinateur administratif avec les diffrents services ( CNAST, CASNOS, POLICE, GENDARMERIE NATIONALE).
En gnral les service scuritaire, sil y a lieu un transfert dans un autre service ou une vacuation a une autre structure sanitaire spcialise la brave secrtaire mdicale doit complte les taches en deux phrases :
- avant que le patient quittera le service ou hpital
- pendant que le patient est sjourn dans un service au autre structure sanitaire exemple CHU, clinique spcialis ou autre secteur mme une vacuation en dehors du pay.
2/Argumenter les sjours du patient :
Une fois que le patient occupe un lit dans notre service, il a besoin dtre pris en charge convenablement dans cette priode, ou on peut assurer lavenir de ce patient avec des meilleur soins adquats soit :
- une longue hospitalisation.
- Une infirmit dfinitive ou bien.
La mort
Par des soins qualificatifs tel que :
A/ lhygine corporelle :
- toilette quotidienne.
- bain de pieds.
- bain des cheveux.
B/ lhygine vestimentaire :
- robe de chambre.
- Pyjama.
- sous vtement.
- literie (linge du malade).
C/ lhygine alimentaire :
- repas qualificatif.
- Propret corporelle et vestimentaire des agents charges de prparer les repas des malades.
D/ lhygine de lenvironnement :
- chambre de malade.
- dsinfection et strilisation du matriel propre au malade.
- crez une ambiance en vers le malade.
- Participer la relation soignant -soigne.
Est cela par des mots douces, un sourire a une valeur importante en vers ce patient, tout ces qualits sont gratuites et qui vont rendre le patient confient et adaptable notre climat, remplacer a famille cest simple et facile par des manire ducatives de notre part en vers ce dernier.
Le sourire nest pas la distraction qui vous procure une occupation agrable et vous fait oublier votre ennui, se sourire exprime le malade le divertissement et fait disparatre sa souffrance, cest confort pour le malade et justifie une conscience tranquille pour la personne soignante, sans oublier que des gestes simples font lquipe soignantes et le patient comment sexprime leur joie de se connatre et va sans doute dure cette connaissance si ces manire positives manquent dans notre milieu de sant vont rendre nos patients non confient a nos soins et a notre prise en charge en vers ces derniers sans oublier que ces patients ont quitt leur propres familles et leurs biens, avec une ambiance cre par notre quipe sans doute vont oublier leurs propres familles, chose qui nous permettra de remplacer leur familles, la sant de ltre humain a une valeur trs importante cest pas facile quun malade se mettra entre nos mains sans quil gagne notre confiance et par nos meilleurs soins qualificatifs avec des manires humanitaires, pour vu quil se sentira en pleine scurit, sans aucun complexe envers ce dernier.
a) Ecouter : une attitude dcoute permet denraciner traitement et soins des patients et daugmenter aussi la chance de russite, si le patient ne sexprime pas propos de son tat, des symptmes intressant risque de passer inaperu ; sil nest pas incit communiqu ses raction et ses opinions aux personnels soignants, sil nest pas encourager poser des questions, il est craindre quil oublie et dforme une partie des conseils qui lui sont prodigus.
b) Informer : le personnel soignant est tenu fournir aux patients dans un langage accessible le minimum dinformations concernant leur tat de sant, la dure probable de son sjour, le diagnostique ou sur le traitement en cours, sans oublier de garder le secret professionnel.
c) Expliquer : le patient a besoin dexplication et connatre les objectif pour accepter des contrainte, toute explication contribuent au soulagement lanxit du patient et lui assure les meilleurs chances de russite au traitement.
d) Les formalits administratives :
Une fois la dcision mdicale t prise pour une tel Hospitalisation, les formalit administratives doivent tre prpares obligatoire, soit par le patient lui-mme si possible et si son tat de sant lui permettra dans la plus part des cas ces formalits seront faites par les parents ou les procurs pour vu que ces documents son obligatoires pour le patient, sauf dans le cadre durgence ou le patient doit bnficier des soins durgence, et que le temps ne lui permettra pas de procder fournir ces document , sa sant passe avant tout ! Sans oublier ou ngliger la formalit administrative sous pr texte que ce dernier est dans une situation urgente ! La ! Le personnel de sant concern veille recueillir le minimum de renseignements dtat civil concernant ce patient et coordonn avec le bureau dadmission de ce dernier si la victime est accompagne par une tierce personne (parents, famille, amisetc.)
Ces accompagnateurs peuvent remplac la victime et faire les dmarches administratives sans oublier quil seront orientes par nos service concernes.
Dans toutes les situations il faut recueillir des renseignements a fin de nous facilites lidentification du malade.
Ex : - nom ; prnom ; age ; sexe.
- organisme employeur, lieu daccident.
- Lheur daccident, n tlphone ou adresse ou on peut contacter ces procurs a qui nous permettra de remplir convenablement le bulletin dadmission.



: :
    
    http://metlili.mam9.com
 
structures extra hospitalires
          
1 1
 
-
»  - - Lois de C.I -structures

:
 :: 
-