. .

 | 
 

  Le traitement interceptif

         
Admin
Admin
avatar

: 159
: 45
: 19/10/2007


:

:  Le traitement interceptif    1 - 19:33

Le schma de croissance est trs vertical, et le pronostic est sombre.
v Le traitement interceptif : consiste mettre une fronde mentonnire vertical, une plaque de surlvation molaire pour provoquer une ventuel compensation alvolo-dentaire.
3- TYPE III :
Il conserne les articuls croiss antrieurs qui peuvent intressent une ou plusieurs dents.
Les diagnostics cliniques et cphalomtriques permettent de mettre en vidence :
- soit une linguoversion des incisives maxillaire.
- Soit une vestibuloversion des incisives mandibulaires.
- Soit lassociation des deux.
- Parfois mmes, un pro glissement mandibulaire..
Lintercuspidation maximale se fait en relation de convenance diffrente de relation centre.
Lors de lexamen du chemin de fermeture, le rtro glissement mandibulaire reste possible.
Lintercuspidation doit tre toujours ralise pour retrouver une occlusion centre et un guide antrieur :
v Le traitement interceptif :
Ø Si la cause est la linguoversion des incisives maxillaires, une plaque avec ressorts ou poussoirs de vestibulisation, ralise facilement le saut darticul.
Ø Si la cause comporte une vestibuloversion des incisives mandibulaires, on va lingualer ces dents, soit avec un arc dEschler sur une plaque palatine de surlvation molaire, soit avec un arc vestibulaire sur plaque mandibulaire.
Ces cas darticuls croiss antrieurs saccompagnent souvent au niveau dune incisive mandibulaire dune dhiscence gingivale justiciable dune greffe.
Dans les cas de malpositions rsiduelles, linterception sera suivi dun traitement en denture permanente.
4- LE TYPE IV :
Il intresse les perturbations du sens transversal : on observe un articul crois uni ou bi latrale.
Le diagnostic se fait par :
- lexamen du chemin de fermeture.
- La recherche de la relation centre.
- La recherche dune interfrence.
A/ les articuls croiss unilatrale :
La premire tiologie est une interfrence au niveau des canines temporaires, parfois mme au niveau dune dent douloureuse.
La cause la plus frquente est lendoalvolie maxillaire ; la mandibule glisse latralement vers une position dintercuspidation maximale provoquant une latrodeviation mandibulaire .citons pour mmoire les cas particuliers dune linguversion isole dune molaire maxillaire
v Le traitement interceptif : est indispensable :
En prsence dune interfrence occlusale, le moulage, en supprimant la bute, provoque le recentrage mandibulaire.
Lendoalvolie maxillaire peut tre corrig :
- soit par une plaque palatine dexpansion ;
- soit par dispositif fixe tel que le Quadhelix, dont lactivation doit tre adapt aux necssits.
B/Articuls crois bilatrale :
Ltiologie et souvent une endoalvolie maxillaire symtrique ou une endognathie chez des respirateurs buccaux ayant une ventilation insuffisante.
Quelque fois, on observe une volution vestibulaire des molaires mandibulaire.
v Le traitement interceptif :
- dans les cas dendoalvolie :linterception est faite avec une plaque palatine dexpansion ou un Quadhlix.
- Dans le cas ou lendoalvolie se surajoute un problme darticul invers au niveau dune incisive : linterception se fait laide dun Quadhelix modifi par extension de sa branche interne jusqu' cette dent. La contention se fait par larc inactiv ou plus simplement par lintercuspidation
C/Articuls en ciseau :
Ils sont provoqus le plus souvent par une erreur thrapeutique (expansion excessive), ou par une volution trop linguale des molaires mandibulaires ou trop vestibulaire des molaires maxillaires.
v Le traitement interceptif : se fait grce un dispositif de contraction maxillaire : plaque palatine avec vrin ouvert, activ par fermeture de ce vrin.
La correction de la version molaire mandibulaire ncessite un appareil fixe.
5-TYPE V :
Il regroupe les cas dencombrement de la zone moyenne de larcade qui correspond aux prmolaires et la premire molaire.
La perte des deuximes molaires temporaires, soit pat extraction prmatures, soit par dlabrement, provoque au maxillaire comme la mandibule, une msioversion ou une gression des premires molaires.
v Le traitement interceptif :
Linterception se fait dans les deux cas par lutilisation dune force extra-buccale de recul des molaires. Lorientation de ce dispositif sera choisie en fonction du type vertical du sujet.
Une plaque palatine avec lamelles de distalisation ou vrin sagittal peut tre utilise. Elle prsente cependant, une raction secondaire non souhait au niveau antrieur, en direction vestibulaire.
Si le patient est vu au moment de la chute des dents, des arcs linguaux ou palatins peuvent tre utiliss.
:
    
    http://metlili.mam9.com
 
 Le traitement interceptif
          
1 1
 
-
»  Le traitement interceptif

:
 ::  -